03/23/2019

La déforestation par le papier hygiénique


Le papier hygiénique contribue de façon importante à la déforestation au Canada, selon un nouveau rapport d'un groupe environnementaliste canadien. 

Le papier hygiénique contribue à la déforestation parce que les fibres recyclées sont moins douces. "C'est un peu scandaleux qu'on parvienne à faire des téléphones portables de plus en plus puissants, mais qu'on ne parvienne pas à faire du papier de toilette doux avec de la fibre recyclée", a expliqué en conférence de presse téléphonique Anthony Swift, directeur canadien du groupe Natural Resources Defense Council (NRDC). "Je suis sûr que Procter & Gamble pourrait trouver une solution à ce problème en investissant en R&D, mais voilà, ils veulent garder le prix du papier de toilette le plus bas possible." NRDC a visé Procter & Gamble, encourageant la population à se plaindre par courriel du faible taux de fibres recyclées dans le papier hygiénique Charmin Ultra, mais admet que les autres fabricants ne font guère mieux. M. Swift estime qu'un demi-million d'hectares de forêts canadiennes tombent chaque année sous les scies de l'industrie forestière et que celles-ci sont irrémédiablement endommagées. "Nous ignorons la proportion de ces coupes qui sont dues au papier de toilette, mais si on inclut les essuie-tout et les mouchoirs, qui eux aussi ne contiennent pas beaucoup de fibres recyclées pour être plus doux, on a une occasion intéressante pour diminuer la déforestation. Il faut que les consommateurs fassent savoir aux fabricants qu'ils veulent que leur papier de toilette, leur essuie-tout et leurs mouchoirs soient doux tout en comportant surtout de la fibre recyclée." Le Conseil québécois de l'industrie forestière a préféré ne pas commenter les allégations du rapport du NRDC.

Le NRDC estime que la moitié des 500 000 hectares de forêt coupés chaque année au pays l'est au Québec. La chef adjointe du Grand Conseil des Cris, Mandy Gull, qui habite Waswanipi, à 275 km au nord-est de Val-d'Or, participait à la conférence de presse du NRDC. "Les coupes forestières nuisent à nos territoires de chasse et au caribou, a dit Mme Gull. Nous sommes quatre communautés cries en zone forestière et nous pouvons témoigner du problème." 

Mathieu Perreault – La Presse (Québec)